Accueil
Index

b3.gif (232 octets)

La traduction du matériel génétique

 

 

traduction.jpg (51089 octets)

 

Au cours de ce processus qui se déroule dans le cytoplasme, les molécules d'A.R.N.m vont être traduites en protéines.

Dans un premier temps, dans les cellules eucaryotes, les molécules d'A.R.N.m nouvellement transcrites vont subir dans le cytoplasme un épissage qui va séparer dans l'A.R.N.m les portions qui seront traduites (exons) de celles qui ne le seront pas (introns). 

Puis au niveau des ribosomes situés a proximité du réticulum endoplasmique granuleux va commencer la traduction proprement dite.

Il y aura simultanément une " lecture " de l' A.R.N. accompagnée d'une synthèse de chaîne polypeptidique.

L'A.R.N.m va glisser dans un sillon du ribosome où il va être décrypté par unité de trois bases consécutives. (codon). 

A chaque codon va être associé un acide aminé  qui est amené au niveau du ribosome par un A.R.N. de transfert (ARNt).  

Cet acide aminé va être lié  par une liaison peptidique à l'acide aminé qui le précède dans la chaîne peptidique en cours de synthèse.  

La liaison est effectuée par des enzymes . (polymérases - A.R.N. dépendante )

Un codon spécifique détermine le début de la traduction et un autre (codon stop) la fin de celle-ci. 

 

 

 

b0.jpg (858 octets) b3.gif (232 octets)