Accueil
Index

b3.gif (232 octets) ac
Réplication de l'A.D.N.

La méïose

 

 
Cliquez sur le bouton pour obtenir un schéma de la méïose

et/ou pour accéder à une animation flash sur la méiose

 

 

 

La méiose est constituée de deux divisions cellulaires successives qui donneront naissance aux gamètes.

A l'issue de la méiose , la cellule originale aura donné naissance à quatre cellules haploïdes dont les génomes auront été recombinés de manière unique.

----------------

Chez l'être humain, les cellules qui vont participer à la méiose sont les spermatocytes et les ovocytes.

--------------------

Dans les cellules qui vont entrer en méiose , la réplication de l'A.D.N. a eu lieu pendant l' interphase , chaque chromosome est constitué de 2 chromatides reliés par leur centromère. (chaque chromatide est formée d'une molécule d'A.D.N. double brin et des rmolécules qui maintiennent sa structure )

-----------------

La première division cellulaire de la méiose (division I ou réductionnelle) :

Les chromosomes vont migrer au centre de la cellule. Chaque chromosome d 'une même paire , se plaçant en vis à vis de son chromosome homologue au niveau de la plaque équatoriale. Les chromadides des pairs de chromosomes homologues forment ainsi des tétrades. Au niveau de ces tétrades , se  produisent des phénomènes nommés crossing-over qui consistent en des liaisons suivis d' échanges entre les chromatides des chromosomes homologues ce qui permet un brassage génétique et la formation de chromosomes recombinés. Après ces échanges, les chromosomes homologues se séparent , un chromosome de chaque paire migre vers un des pôles de la cellule, et la première division cellulaire se termine.

 

La seconde division cellulaire de la méiose : (division II ou équationnelle) : elle est similaire à une mitose sauf qu'elle concerne des cellules haploides. A la fin de la métaphase , les centromères se fissurent et les deux chromatides de chaque chromosome migrent vers les pôles opposés de la cellule qui termine alors sa division.

-----------------------------------

Il y a donc eu un double brassage génétique au cours de la méiose. L'un du à la recombinaison des brins d' A.D.N. pendant les crossing over , l'autre à la séparation au hasard de chacun des chromosomes de chaque paire de chromosome homologue, dans l'une ou l'autre des cellules filles. Ces recombinaisons génétiques permettent d'obtenir des gamètes dont chacun porte un arrangement génétique unique.

Ces recombinaisons sont aussi à la base de toute la génétique classique et de la génomique car elles permettent de déterminer la position des gènes sur les chromosomes et d'établir des cartes génétiques.

La probabilité que deux gènes restent ensemble après une méiose est  inversement proportionnelle à la distance qui les sépare sur le chromosome. 

Lorsque cette probabilités atteint 50 % les gènes sont dits indépendants.

Le pourcentage de recombinaison entre les gènes sert d' unité de distance entre les gènes pour la cartographie génétique. L'unité de recombinaison est le centimorgan.

 

 
meiose bilan.JPG (640596 octets)
 
 
La meiose sur webiologie.free.fr
méiose sur: http://cgdc3.igmors.u-psud.fr/genetique/intr_06.htm
méiose sur segep st.foy
méiose sur Google Images
chromosome sur Wikipédia
chromatides sur Wikipédia