Accueil
Index

b3.gif (232 octets)

 

Le niveau des populations

 

Si nous observons les différentes espèces d'êtres vivants de la planète nous pouvons d'abord remarquer qu'elles sont interdépendantes c'est à dire qu'elles sont reliées par différents types de relations dont une des plus importante est la relation alimentaire (ou trophique).

Certaines populations  vivent dans un même espace ou biotope.

A l'échelle de la planète ce biotope et les êtres vivants qui le compose s'appelle la biosphère.

L'étude des interactions entre les différentes espèces d'un biotope et entre celles-ci et leur milieu constitue le domaine de l'écologie scientifique.

Pour analyser certaines problématiques actuelles ( les ressources naturelles disponibles, diversité animale et végétale, état des  sols, de l' atmosphère, pollutions, toxicomanies, épidémies, pandémie etc.. ) une approche au   niveau de la biologie des populations est souvent nécessaire.

D'autre part les êtres vivants actuels sont aussi reliés les uns aux autres par une histoire. 

Les liens de parentés évolutives entre les différentes espèces sont l'objet d'études en biologie des populations et de l'évolution et sont résumés par " l'arbre phylogénétique " de l'évolution et la classification des êtres vivants.

Au cours de cette évolution qui dure maintenant depuis plus de 3,5 milliards d'années des êtres unicellulaires se sont regroupés pour former des êtres pluricellulaires. 

Chez ceux-ci les cellules se sont différenciées et se sont organisées en populations cellulaires formant des tissus et des  organes de plus en plus spécialisés qui coopèrent pour assurer une même fonction physiologique.