Accueil
Index

b3.gif (232 octets)
         
 
LEXIQUE DE GÉNÉTIQUE réalisé Par Raymond JALOUZOT
           publié avec l'aimable autorisation de l'auteur.



ACELLULAIRE (EXTRAIT)
CELL FREE EXTRACT
Broyat cellulaire plus ou moins purifié capable d'assurer certaines fonctions enzymatiques du vivant in vitro .
*

ACENTRIQUE
ACENTRIC
Morceau de chromosome non relié à un centromère qui ne pourra pas migrer normalement lors de la division cellulaire.
*

ACIDE AMINE
AMINO ACID
Monomère constitutif des protéines. Il en existe 20, codés par un système à trois nucléotides (codons), dans l'ADN et l'ARN.
*

ACIDE DESOXYRIBONUCLEIQUE (ADN)
DEOXYRIBONUCLEIC ACID (DNA)
Macromolécule biologique formée de désoxyribonucléotides, dont la séquence contient l'ensemble de l'information héréditaire. Cet acide nucléique présente une structure en double hélice unissant deux brins polynucléotidiques antiparallèles (l'extrémité 5' de l'un est face à l'extrémité 3' de l'autre) et compl&e acute;mentaires. L'édifice est maintenu par des liaisons hydrogène entre A et T et entre C et G. Les molécules d'ADN peuvent être linéaires ou circulaires.
*

ACIDE RIBONUCLEIQUE (ARN)
RIBONUCLEIC ACID (RNA)
Macromolécule biologique formée de ribonucléotides, dont la séquence permet de transférer et de traiter l'information dans la cellule. Il s'agit d'un acide nucléique linéaire, monocaténaire, présentant une extrémité 5' et une 3'.
*

ACIDES NUCLEIQUES
NUCLEIC ACIDS
Macromolécules jouant un rôle fondamental dans le stockage, le maintien et le transfert de l'information génétique. Ce sont des polynucléotides (polymères de nucléotides), reliés par des liaisons "phosphodiester". Les molécules linéaires présentent une extrémité; dite 5' P (en raison du nucléotide dont une fonction alcool, en position 5' du sucre, est esterifiée par un acide phos phorique) et une extrémité 3' OH
*

ACROCENTRIQUE
ACROCENTRIC
Chromosome séparé en deux bras très inégaux par le centromère
*

ACTIVATEUR
ENHANCER
Séquence activatrice de l'ADN ou élément activateur qui augmente le niveau de transcription en cis par l'intermédiaire de la fixation d'une protéine activatrice spécifique.
*

ADAPTATEUR
LINKER
Oligonucléotide de synthèse de 4 ou 6 paires de désoxyribonucléotides dont la séquence correspond à un site reconnu par une endonucléase de restriction. Ces molécules peuvent ê tre liées aux extrémités franches de n'importe quel segment d'ADN, ce qui facilitera son insertion dans un vecteur. Voir Clonage
*

ADENINE
ADENINE
Adénine : base organique à noyau purique (purine) entrant dans la composition des nucléotides. AMP, ADP, ATP : adénosine mono, di, triphosphorylée cAMP : AMP cyclique.
*

ADN CHIMERE
CHIMERIC DNA
ADN obtenu par recombinaison in vitro, constitué de fragments d'origines diverses.
*

ADN COMPLEMENTAIRE (ADNc)
COMPLEMENTARY DNA, COPY DNA (cDNA)
Brin d'ADN complémentaire d'une molécule d'ARN. Par extension, ADN double brin synthétisé in vitro, à l'aide de la transcriptase inverse, à partir d'ARN messagers.
*

ADN cp
cp DNA
ADN chloroplastique.
*

ADN HOMOLOGUE
HOMOLOGOUS DNA
Molécules d'ADN dont les séquences sont très proches C'est le cas pour l'ADN de deux chromosomes homologues.
*

ADN HYBRIDE
HYBRID DNA
Molécule d'ADN obtenue par renaturation de deux brins d'origine différente. Les séquences des ADN initiaux doivent être très proches pour que l'hybride soit stable.
*

ADN mt
mt DNA
ADN mitochondrial.
*

ADN POLYMERASE
DNA POLYMERASE
Enzyme catalysant la formation d'une liaison phosphodiester entre l'extrémité 5' triphosphorylée d'un désoxyribonucléotide et l'extrémité 3' d'une chaî ne oligo ou polynucléotidique constituant une amorce. Assure la synthèse de l'ADN. Polymérase Réplication
*

ADN RECOMBINANT
RECOMBINANT DNA
Molécule d'ADN obtenue par recombinaison de fragments d'origines différentes. La recombinaison peut ê tre naturelle (prophage inséré dans un chromosome bactérien) ou réalisée in vitro. ADN chimère
*

ADN REPETITIF
REPETITIVE DNA
Séquences d'ADN répétées groupées ou dispersée dans le génome. Le degré de répétition est variable selon les séquences et peut atteindre des millions de copies. Les ADN répétitifs représentent une part importante des génomes eucaryotiques.
*

ADN RIBOSOMIQUE (ADNr)
RIBOSOMAL DNA (rDNA)
Cistrons (très répétitifs chez les Eucaryotes et localisés dans les organisateurs nucléolaires) à partir desquels est transcrit un précurseur des ARN contenus dans les ribosomes.
*

ADN SATELLITE
SATELLITE DNA
Fraction d'ADN du génome eucaryotique initialement définie par sa densité différente de celle de la fraction principale, séparable par ultracentrifugation à l'équilibre. Il représente des ADN répétitifs (dont les cistrons ribosomiques), les ADN chloroplastiques ou mitochondriaux.
*

ALLELE
ALLELE
L'une des séquences alternatives possible de l'ADN à un locus donné. Chaque forme allélique peut entrainer un phénotype particulier. Actuellement, on peut directement accèder au polymorphisme allélique de l'ADN.
*

ALLOENZYME
ALLOZYME
Protéines présentant des activités enzymatiques qualitativement identiques, codées par des allèles différents d'un mê me locus. Elles sont séparables par électrophorèse et représentent des marqueurs génétiques codominants. Ne pas confondre avec Isoenzyme.
*

ALLOGAME
ALLOGAME
Dont la reproduction fait appel à des gamètes provenant d'individus différents. L'hérédité est biparentale. Autogame
*

ALLOSTERIE
ALLOSTERY
Modification de la structure dans l'espace d'une protéine pouvant affecter notablement sa fonction. De nombreuses protéines intervenant dans la régulation de l'expression des gènes subissent des modifications allostériques.
*

ALU (SEQUENCES)
ALU SEQUENCES
Familles de séquences répétitives dispersées dans le génome des mammifères, reconnues par l'endonucléase de restriction Alu. Contrairement à la plupart des séquences répétitives, celles ci peuvent ê tre transcrites (par l'ARN polymérase III) et se comporter en rétrotransposons .
*

AMBRE
AMBER
Mutation conduisant à l'arrê t prématuré de la traduction d'un ARN messager par apparition du triplet UAG qui est un des trois signaux de terminaison (de la traduction). Nom donné à ce triplet. Ocre, Opale
*

AMINOACYL-ARNt SYNTHETASE
AMINOACYL-tRNA SYNTHETASE
Enzyme capable de catalyser la liaison d'un acide aminé précis à un ARN de transfert dont l'anticodon correspond au codon (de l'ARN messager) spécifiant l'acide aminé en question. Cette vingtaine d'enzymes joue un rôle fondamental dans la fidélité de la traduction.
*

AMORCE
PRIMER
Oligonucléotide qui, hybridé à un brin d'ADN servant de modèle (matrice), permet sa propre élongation par l'ADN polymérase.
*

AMPLIFICATION
AMPLIFICATION
Production de copies multiples d'une séquence d'ADN. Il peut s'agir d'un phénomène physiologique naturel : amplification de cistrons ribosomiques au cours du développement de l'ovocyte de Batraciens. On peut également amplifier des séquences spécifiques par clonage biologique. L'amplification peut ê tre réalisée in vitro par PCR
*

ANAPHASE
ANAPHASE
Phase de la division cellulaire de répartition du matériel génétique : séparation des chromatides soeurs à la mitose ou des chromosomes homologues à la première division de la méiose.
*

ANEUPLOIDE
ANEUPLOID
Cellule (ou ensemble de cellules d'un organisme) dont le nombre de chromosomes ne correspond pas exactement à celui de l'espèce ni à un multiple. Il peut s'agir de la perte ou du gain d'un des chromosomes d'une paire d'homologues conduisant é une monosomie (perte) ou à une trisomie (gain).
*

ANTICODON
ANTICODON
Triplet caractéristique de l'ARN de transfert qui assure la fidélité de la traduction. Il permet la mise en place d'un ARN de transfert chargé de son acide aminé par appariement de ses trois bases avec celles du codon correspondant de l'ARN messager. Voir Code génétique
*

ANTISENS (ARN)
ANTISENSE RNA
Molécule d'ARN complémentaire (mê me partiellement) d'un ARN messager, capable de s'hybrider avec lui et d'empê cher sa liaison au ribosome et donc sa traduction. Synonyme : Antimessager.
*

ANTISENS (BRIN D'ADN)
ANTISENSE STRAND
Brin d'ADN qui sert de matrice à l'ARN polymérase lors de la transcription.
*

APOMIXIE
APOMIXIS
Terme ambigu désignant un mode de reproduction sans réunion de gamètes chez un organisme à reproduction sexuée. Recouvre différentes formes de parthénogénèse aussi bien que de reproduction végétative chez les végétaux
*

APPARIEMENT (DE BASES)
BASE PAIRING
Formation de liaisons hydrogène entre des paires de bases complémentaires, soit : A et T, A et U et G et C. L'appariement des bases est la clef des transferts d'information fondamentaux tels que la réplication, la transcription et la , il permet la renaturation de l'ADN, l'hybridation ADN - ARN , l'utilisation de sondes .
*

ARN DE TRANSFERT (ARNt)
TRANSFER RNA (tRNA)
Molécules d'ARN capables d'établir une liaison covalente avec un acide aminé spécifique et de le positionner sur le ribosome au niveau du codon correspondant de l'ARN messager. VoirTraduction Aminoacyl ARNt synthetase
*

ARN HETEROGENE NUCLEAIRE (ARNhn)
HETEROGENEOUS NUCLEAR RNA (hnRNA)
Ensemble des transcrits primaires (dont les ARN prémessagers), contenus dans le noyau d'une cellule eucaryotique. Voir Unité de transcription , Gène mosaïque
*

ARN MESSAGER (ARNm)
MESSENGER RNA (mRNA)
Produit de la transcription utilisé pour la traduction et la synthèse d'une protéine spécifique.
*

ARN POLYMERASE
RNA POLYMERASE
Enzyme qui assure la synthèse de l'ARN. Elle catalyse la formation d'une liaison phosphodiester entre l'extrémité 5' d'un ribonucléotide triphosphorylé et l'extrémité 3' d'un mono, oligo ou polyribonucléotide. Une matrice d'ADN est nécessaire à son activité. Voir Acide nucléique Appariement de bases Polymérase
*

ARN RIBOSOMIQUE (ARNr)
RIBOSOMAL RNA (rRNA)
Molécules d'ARN constitutives des ribosomes transcrites à partir de cistrons ribosomiques (ADNr), au niveau du nucléole chez les Eucaryotes
*

AUTOFECONDATION
SELF FERTILIZATION Production d'un zygote par fusion de gamètes provenant d'un mê me individu. L'hérédité est uniparentale. Voir Hermaphrodite Monoïque
*

AUTOGAME
AUTOGAMOUS
Qui se reproduit préférentiellement par autofécondation. Voir Allogame
*

AUTOSOME
AUTOSOME
Tout chromosome autre que ceux mis en jeu dans le déterminisme du sexe. Voir Hétérochromosome X Y
*

HETEROCHROMOSOME
HETEROCHROMOSOME
Chromosome impliqué dans le déterminisme du sexe. Voir autosome, X,Y
*

AUTOTROPHE
AUTOTROPHIC
Cellule ou organisme capable de synthétiser les molécules constitutives du vivant à partir de composés minéraux, ils peuvent notamment utiliser le gaz carbonique comme seule source de carbone. Les végétaux chlorophylliens sont autotrophes. Voir Hétérotrophe Prototrophe Auxotrophe
*

AUXOTROPHE
AUXOTROPHIC
Cellule ou organisme ayant perdu la capacité de croî tre sur un milieu simple, minimum (mais contenant une source de carbone organique), caractéristique de l'espèce ou de la souche. L'auxotrophie résulte d'une mutation ayant interrompu une voie métabolique essentielle (on parle de mutant nutritionnel). Voir Prototrophe
*

RETROCROISEMENT
BACKCROSS
Croisement en retour d'un individu avec l'un de ses parents (notion voisine de test-cross mais pas exactement identique). Le terme de backcross est souvent utilisé
*

BACTERIE
BACTERIA
Cellule procaryotique non compartimentée possédant un génome principal ("chromosome" circulaire) et des éléments annexes (plasmides, épisomes...)
*

BANQUE DE GENES
GENE LIBRARY
Collection de clones bactériens comportant un élément génétique recombiné BANQUE GENOMIQUE : Banque de gènes dont l'ADN hétérologue (recombiné) de la totalité des clones de la banque représente, théoriquement, la totalité d'un génome.
*

BANQUE D'ADN COMPLEMENTAIRES (d'ADNc)
cDNA LIBRARY
Banque résultant du clonage d'ADN complémentaires synthétisés à partir d'une population d'ARN messagers.
*

BASE
BASE
Base organique hétérocyclique constitutive des acides nucléiques. C'est la molécule déterminante du nucléotide qui distingue les quatre monomères différents de l'ADN ou de l'ARN.
*

BICATENAIRE
DOUBLE STRANDED
Acide nucléique qui présente une structure composée de deux polynucléotides reliés par des liaisons hydrogène entre les bases complémentaires des deux partenaires. Appariement ADN
*

BIVALENT
BIVALENT
Structure formée par l'appariement de deux chromosomes homologues à la prophase méiotique. Tétrade
*

BLOT = TRANSFERT
BLOT
Résultat du transfert d'un acide nucléique (ou d'une protéine) d'un gel d'électrophorèse à un support permettant l'hybridation (ou une réaction antigène-anticorps). Southern blotting : Transfert d'ADN selon la technique mise au point par E. Southern (1976). Northern blotting : Terme créé pour un transfert d'ARN puis Western blotting pour un transfert de protéines, après électrophorèse, selon le mê me protocole.
*

BOITE (CASSETTE)
BOX
Séquence consensus ou séquence remarquable que l'on encadre par une "boite". Quelques exemples sont donnés à "Séquence".
*

BRIN
STRAND
Chaîne polynucléotidique constituant un acide nucléique.
voir monocaténaire bicaténaire
*

BRIN SENS
SENSE STRAND
Brin d'ADN non transcrit, complémentaire du brin transcrit, les triplets correspondent aux codons de l'ARN messager (en remplaçant T par U). Il est parfois appelé brin codant (coding strand) mais cette acceptation ne fait pas l'unanimité.
*

CADRE DE LECTURE
READING FRAME
Séquence de nucléotides qui débute, sur le brin sens, par un triplet d'initiation de la traduction (ATG) et qui se poursuit en phase de triplets significatifs jusqu'à un triplet de terminaison de la traduction (TAA, TAG ou TGA). Le cadre de lecture définit la phase des codons. Dans les gènes eucaryotiques, le cadre de lecture peut tre interrompu par des séquences qui ne seront pas conservées dans le message transcrit (introns). Voir Transcription Traduction
*

CAPSIDE
CAPSIDE
Assemblage d'unités protéiques (CAPSOMERES) contenant et protégeant la molécule informative d'un virus : soit ADN, soit ARN.
*

CARACTERE
TRAIT
Tout élément résultant de l'expression d'un ou de plusieurs gènes qui constitue un point de repère du phénotype.
*

CARACTERE QUALITATIF : caractère dont les formes allèliques se distinguent nettement, le caractère est alternatif dans une population .
CARACTERE QUANTITATIF : caractère dont la variation continue est déterminée, d'une façon cumulative, par l'expression d'un ensemble de gènes.
*

CARTE
MAP Représentation graphique de la position de marqueurs génétiques (gènes, sites de reconnaissance d'endonucléases de restriction...) et de la distance qui les sépare sur un chromosome ou un génome viral, bacté;rien ou eucaryotique.
*

CARTE GENETIQUE : A l'origine, les cartes reposent sur l'étude de la recombinaison de ;nes liés par observation de la ségrégation des phénotypes dans une descendance obtenue par reproduction sexuée : F2 ou issues de back-cross. L'unité de distance est le centiMorgan (cM) qui correspond &ag rave; 1% de recombinaison.
*

CARTE CHROMOSOMIQUE : Représentation de points de repère cytologiques d'un chromosome, reliés à des loci connus par des mutations et leur position sur une carte génétique. Voir Cytogénétique
*

CARTE PHYSIQUE : Carte dans laquelle les distances reposent sur des unités physiques (paires de nucléotides) et non déduites de fréquences de recombinaison. Ces cartes sont obtenues en repérant des sites de restriction d'o le terme souvent utilisé de CARTE DE RESTRICTION. L'unité de distance est la paire de nucléotides (pb pour paire de bases) soit 0,34 nm.
*

CARYOGAMIE
KARYOGAMY
Fusion nucléaire. S'applique, en particulier, à la fusion de noyaux gamétiques pour former celui du zygote.
*

CARYOTYPE
KARYOTYPE
Représentation ordonnée, par taille (entre autres caractéristiques), de la garniture chromosomique d'un individu ou d'un groupe d'individus.
*

CASSETTE (= boite)
BOX
Séquence consensus ou remarquable que l'on représente entourée d'un cadre.
*

CELLULE
CELL
Unité, fondamentale structurale et fonctionnelle, du vivant. Elle comporte des éléments d'information (héréditaires) et des éléments assurant le métabolisme et la reproduction. Ces divers ensembles sont compartimentés dans les cellules eucaryotiques et non dans les cellules procaryotiques
*

CENTIMORGAN
CENTIMORGAN
Unité de cartographie génétique correspondant à 1% de recombinaison entre deux chromatides homologues à la méiose. Crossing-over
*

CENTROMERE
CENTROMERE
Région particulière du chromosome permettant l'attachement des fibres fusoriales et la migration des chromatides lors des divisions cellulaires. Les séquences d'ADN centromériques sont clonées et utilisées dans la réalisation de chromosomes artificiels.
*

CHIASMA
CHIASMA
Figure cytologique en forme de croix observée lors de la prophase méiotique, révélant que l'appariement étroit des chromatides non soeurs a donné lieu à un crossing over.
*

CHROMATIDE
CHROMATID
Chez les eucaryotes le chromosome est composé de deux éléments identiques et contigus, contenant chacun un exemplaire de l'information répartie dans les différents loci de ce chromosome. Il s'agit de chromatides "soeurs". Les chromatides de deux chromosomes homologues (présentant les mê mes loci, mais pas forcément porteurs des mê mes allèles) sont des chromatides "non soeurs".
*

CHROMATINE
CHROMATIN
Complexe nucléoprotéique, caractéristique des Eucaryotes, support de l'information génétique . Dans ce complexe, des protéines spécifiques de la cellule eucaryotique, (les histones), permettent la compaction de l'ADN en sous unités élémentaires de la chromatine : les nucléosomes
*

CHROMOSOME
CHROMOSOME
Ce terme a des significations sensiblement différentes en génétique et en biologie cellulaire. En génétique il représente des ensembles d'éléments d'information liés entre eux dans une mê me molécule d'ADN (chromosome bactérien par exemple). En biologie cellulaire, il s'agit de stryctures cytologiques, typiquement eucaryotiques, résultant d'une hypercondensation de la chromatine, qui permettent la répartion du matériel génétique entre les cellules filles lors de la mitose ou de la méïose.
*

CIRCULAIRE (ADN)
CIRCULAR DNA
Molécule d'ADN (mono ou bicaténaire), sans extrémités 5' ni 3'. Insensible à une exonucléase.
*

CIS (SITUATION ou CONTROLE)
CIS
Dans un organisme diploïde, si deux mutations, affectant deux loci liés, sont situées sur un mê me chromosome (de la paire d'homologues), elles sont dites en configuration cis ; si l'une est sur un chromosome et l'autre sur son homologue, elles sont en configuration trans. La position cis est de règle pour une séquence de régulation de la transcription par rapport au gène transcrit : elle est liée au gène. Les éléments protéiques capables de reconnaî tre de telles séquences interviennent en trans car ils sont codés par un gène différent, et agissent par l'intermédiaire d'un produit qui diffuse dans le cytoplasme.
*

CISTRON
CISTRON
Terme permettant de définir une unité de fonction selon un test de complémentation. Il s'applique aux gènes de structure et non aux séquences de régulation
*

CLONAGE (MOLECULAIRE)
CLONING
Méthode biologique d'amplification de séquences spécifiques d'ADN par multiplication végétative (d'une cellule bactérienne, d'un virus...). Il existe également des techniques enzymatiques (in vitro) de clonage. PCR
*

CLONE
CLONE
Ensemble d'entités (molécules, virus, cellules, organismes) dont l'information génétique est rigoureusement la mê me car ils dérivent d'une mê me unité ancestrale.
*

SEQUENCE CODANTE
CODING
Séquence d'ADN puis d' ARN messager qui code pour la séquence des acides aminés de la protéine spécifiée par le gène. Transcription Traduction
*

CODE GENETIQUE
GENETIC CODE
Système de correspondance entre les acides nucléiques : alphabet à 4 lettres,les nucléotides ; et les protéines : alphabet à 20 lettres, les acides aminés. Le système de triplets de nucléotides (soit quatre monomères différents possibles), permet 64 combinaisons dont 61 signifi ent effectivement la mise en place d'un acide aminé particulier lors de la traduction. Il existe des synonymes, on parle de "dégénerescence du code".
*

CODOMINANCE
CODOMINANCE
Expression phénotypique conjointe de deux allèles (différents) dans un hétérozygote. Voir Dominance
*

CODON
CODON
Combinaison de trois nucléotides (triplet) spécifiant un acide aminé, 61 sur les 64 combinaisons possibles sont des codons, les trois autres sont des signaux de terminaison de la traduction (on les nomme parfois, "codons non sens") Il est préférable d'utiliser triplets non sens.
*

COHESIVES (EXTREMITES)
COHESIVE ENDS
Séquence monocaténaire débordant à l'extrémité d'une molécule d'ADN, complémentaire d'une séquence également simple brin mais située à l'autre extrémité du duplex. Elles existent naturellement chez certains bactériophages (Extré ;mités cos) et sont générées par de nombreuses endonucléases de restriction.
Contraire : extrémités franches ou aveugles (blunt ends) : les extrémités 5' et 3' coïncident parfaitement.
*

COIFFE
CAP
Structure caractéristique de l'extrémité 5' des ARN messagers eucaryotiques : Elle résulte de l'ajout post transcriptionnel d'une 7-methylguanosine.
*

COMPETENCE
COMPETENCE
Etat temporaire d'une cellule qui lui permet de réagir d'une façon particulière à certaines conditions extérieures. Exemple : une bactérie compétente est capable d'absorber des molécules d'ADN exogènes.
*

BASES COMPLEMENTAIRES
COMPLEMENTARY
Bases organiques de nucléotides, capables de s'apparier par des liaisons hydrogène : deux liaisons hydrogène pour les paires de bases A - T ou A - U et trois liaisons pour G - C.
SEQUENCE COMPLEMENTAIRE
Se dit d'un polynucléotide dont la séquence permet l'appariement (par formation de liaisons hydrogène base à base) à un autre. C'est la règle pour une molécule native d'ADN. Voir Hybridation
*

COMPLEMENTATION
COMPLEMENTATION
Possibilité pour un allèle sauvage de palier la perte de fonction de l'allèle muté dans une cellule diploïde ou partiellement diploïde. Le phénotype résultant est alors sauvage. La complémentation peut ê tre naturelle ( dans un hétérozygote par exemple) ou expérimentale (par transgénie = transgénose).
*

CONJUGAISON
CONJUGATION
Mécanisme par lequel des procaryotes peuvent transmettre des éléments génétiques d'une cellule donneuse à une autre (dite receveuse) grâce à un pont cytoplasmique.
*

CONSANGUINITE
INBREEDING
Résultat du croisement entre individus apparentés, qui favorise l'homozygotie. L'autofécondation chez certains organismes conduit au mê me résultat.
*

CONSENSUS (SEQUENCE)
CONSENSUS
Séquences de nucléotides dans une région particulière d'acides nucléiques (ou d'acides aminés dans des protéines), impliquées dans des fonctions semblables, ne présentant que quelques variations mineures. La séquence consensus est établie, après comparaison de nombreuses de ces séquences homologues (mais pas rigoureusement identiques), en notant le monomère le plus fréquent en chaque point. Quelques exemples sont donnés au terme "Séquence".
*

CONSTITUTIVITE
CONSTITUTIVITY
Etat d'expression permanente (non régulée) d'un gène
*

COREPRESSEUR
COREPRESSOR
Molécule effectrice permettant le passage de la forme inactive d'une protéine (aporépresseur) à une forme capable de se fixer sur un opérateur et d'exercer un effet répresseur.
*

COSMIDE
COSMID
Vecteur de clonage contenant les extrémité cos du phage lambda (lui permettant d'ê tre encapsidé in vitro) et une origine de réplication lui permettant de se comporter comme un plasmide
*

COUPURE SIMPLE BRIN (DE L'ADN)
NICK
Hydrolyse d'une liaison phosphodiester dans l'un des brins de l'ADN, le reste de la molécule reste intact. Une telle coupure peut ê tre réparée par une ligase.
*

CRIBLAGE
SCREENING
Techniques d'identification de clones présentant un phénotype particulier sans sélection préalable
*

CROISEMENT
CROSSING - MATING
Toute stratégie permettant de réunir des matériels génétiques homologues et de tester leur possibilité de recombinaison. Implique une diploïdie.
*

CROISEMENT EN RETOUR = RETROCROISEMENT
BACKCROSS
Croisement d'un hybride avec un individu de mê me génotype que l'un de ses parents.
*

CROISEMENT TEST
TEST CROSS
Croisement d'un individu hétérozygote à plusieurs loci avec un individu présentant un phénotype récessif pour les caractères considérés afin d'estimer le degré de liaison existant entre eux.
*

CROSSING OVER (C.O.)
CROSSING OVER
Mécanisme chromosomique permettant la recombinaison de molécules d'ADN homologues appartenant à deux chromatides non soeur d'un bivalent avec échange réciproque. Voir Méiose
*

CYCLE
CYCLE
Répétition d'événements semblables au cours du temps.

CYCLE (DE DIVISION) CELLULAIRE (CELL CYCLE)
Ensemble d'événements conduisant la cellule d'une mitose à une autre.
CYCLE VIRAL = CYCLE LYTIQUE
Mécanisme de reproduction d'un bactériophage.
CYCLE BIOLOGIQUE
Alternance de phases haploïdes et diploïdes ponctuées par la méiose et la fécondation.

 

*

CYTOGENETIQUE
CYTOGENETICS
Etude des structures supports de l'information génétique : chromatine mais surtout chromosomes (techniques cytologiques permettant la réalisation de caryotypes, de cartes chromosomiques ...).
*

CYTOSINE
CYTOSINE
Base organique à noyau pyrimidique (pyrimidine) entrant dans la composition de certains nucléotides. CMP, CDP, CTP cytidine mono, di, triphosphorylée.
*

DECALAGE (du cadre de lecture)
FRAMESHIFT
Conséquence d'une mutation par insertion ou délétion d'un nombre de nucléotides différent de trois ou d'un multiple de trois. La lecture de l'ARN messager résultant, triplet après triplet se trouvera décalée et perdra toute signification. VoirTraduction.
*

DELETION
DELETION
Mutation entraî nant la perte d'éléments d'information (va du nucléotide au fragment de chromosome).
*

DENATURATION
DENATURATION
Perte de l'architecture organisée d'une macromolécule. Dans le cas de l'ADN, la rupture des liaisons hydrogène provoque la séparation des deux brins de la molécule, elle est réversible.
*

DEREPRESSION
DEREPRESSION
Mécanismes permettant de lever la répression de la transcription d'un gène (ou d'un opéron, chez les Procaryotes).
*

DESCENDANCE
PROGENY
Ensemble d'individus résultant de la transmission de l'information génétique d'un ou de deux parents. La descendance est un clone chez les organismes haploïdes et lors de la reproduction asexuée des diploïdes La descendance résultant de la reproduction sexuée peut ê tre composée d'éléments différents.
*

DESOXYRIBONUCLEASE
DEOXYRIBONUCLEASE
Enzyme capable d'hydrolyser des liaisons phosphodiester dans une molécule d'ADN. Nucléase
*

DIHYBRIDISME
DIHYBRID CROSS
Création et étude d'un hybride dont les parents différent par deux caractères. Les proportions des descendants obtenus à partir de cet hybride en F2 ou lors d'un back-cross permettent de déterminer si les deux loci sont liés (et dans ce cas de calculer la distance qui les sépare) ou indépendants. Voir Monohybridisme Liaison
*

DIOIQUE
DIOECIOUS
Espèce (végétale) à sexes séparés. Un individu ne produit que des fleurs mâles ou que des fleurs femelles. Voir Monoïque
*

DIPLOIDE
DIPLOID
Cellule qui présente deux ensembles d'informations pour les mê mes fonctions. Chez les Eucaryotes chaque élément d'information (gène) est en double, chacun des exemplaires (pas forcément très exactement identique) représente un allèle. Les éléments d'information étant groupés en chromosomes, il existe don c deux lots de chromosomes homologues, comportant des loci identiques. Chez les Procaryotes, des mécanismes particuliers peuvent conduire à l'introduction d'une partie de l'information d'une cellule donneuse dans une cellule receveuse créant ainsi un Diploïde partiel.
*

DISJONCTION
DISJUNCTION
Séparation des chromosomes homologues lors de la première division de la méiose Par extension, ségrégation des allèles portés par chacun d'eux.
*

DISTANCE (GENETIQUE)
GENETIC DISTANCE
Degré d'homologie (donc de parenté) entre deux génomes (ou ensemble de génomes d'une population) différents. Elle peut reflèter l'évolution.
*

DOMAINE
DOMAIN
Séquence d'acides aminés, à l'intérieur d'une protéine, déterminant une région qui assure une fonction particulière Par exemple, dans certaines protéines de régulation de la transcription, on rencontre un domaine permettant la reconnaissance d'une séquence cible d'ADN, un domaine, reconnu par un effecteur etc...
*

DOMINANCE
DOMINANCE
Qualifie l'expression phénotypique correspondant à un seul des allèles d'un hétérozygote. Le phénotype de l'hétérozygote est alors le mê me que celui de l'homozygote dominant. Qualifie l'allèle lui-mê me (allèle dominant). Celui qui ne se manifeste pas dans l'hétérozygote est dit récessi f *

*

DUPLICATION
DUPLICATION
Doublement d'éléments génétiques. Soit de tout le génome au moment de la phase S (par réplication de l'ADN) soit de portions plus restreintes : duplication de gènes ou de segments de chromosomes pouvant conduire à des anomalies chromosomiques.
*

ECTOPIQUE
ECTOPIC
Régions différentes du génome de séquences semblables mais non homologues : une recombinaison ectopique peut ainsi s'effectuer entre des régions différentes (non alléliques) de deux génomes et conduire à des anomalies chromosomiques.
*

EFFECTEUR
EFFECTOR
Métabolite intervenant dans la régulation de l'expression génique : molécule (effectrice) capable d'interférer avec une protéine de régulation de la transcription. Exemple : inducteur provoquant une modification allostérique d'un répresseur.
*

ELONGATION
ELONGATION
Phase de la synthèse d'un biopolymère pendant laquelle les monomères sont ajoutés à un polymère déjê initié.
*

EMPREINTE (GENETIQUE)
GENETIC FINGERPRINTING
Caractérisation de régions hypervariables du génome permettant de distinguer des individus d'une mê me espèce.
*

ENCAPSIDATION
PACKAGING
Isolement d'un exemplaire du matériel génétique d'un virus à l'intérieur d'une coque (capside) protéique. Cet assemblage peut, parfois, ê tre réalisé in vitro.
*

ENDONUCLEASE
ENDONUCLEASE
Enzyme capable d'hydrolyser une liaison phosphodiester à l'intérieur d'un polynucléotide. Les plus célèbres sont les ENDONUCLEASES DE RESTRICTION qui reconnaissent une séquence spécifique d'ADN double brin. Elles catalysent une coupure dans chaque brin, à l'intérieur du site de rec onnaissance. Les sites étant des palindromes, soit les deux hydrolyses se font selon l'axe de symétrie générant des extrémités dites franches, soit elles sont décalées générant des extrémités avec un simple brin débordant dites cohésives car, étant complémentaires, elles tendent à se réassocier.
*

ENZYME
ENZYME
Protéine (ou groupe de protéines) qui catalyse toute réaction biochimique. Chaque protéine enzymatique est codée par un gène dont la mutation peut entraîner la perte de fonction.
*

EPISOME
EPISOME
Elément génétique bactérien, extrachromosomique (molécule d'ADN circulaire possédant une origine de réplication) capable de s'intégrer dans le chromosome.
*

EPISSAGE
SPLICING
Excision des introns et ligation des exons du produit de transcription primaire d'un gène mosaïque.
*

EPISTASIE
EPISTASIS
Interaction d'une forme allélique d'un gène sur l'expression d'un gène non homologue (situé à un autre locus). Le gène dont l'expression est affectée par un gène épistatique est dit hypostatique.
*

ESPECE
SPECIES
Ensemble d'individus ayant des caractéristiques génétiques semblables. Chez les organismes à reproduction sexuée, les individus sont interféconds : le produit de leur croisement est fertile. Les individus d'une mê me espèce ont la mê me garniture chromosomique. Chez les procaryotes, l'unité repose sur les similitudes du génome et du ph&eacu te;notype
*

ETIQUETAGE (GENETIQUE)
GENE TAGGING
Repérage d'un gène par insertion artificielle d'un élément étranger produisant une mutation insertionnelle avec une répercussion phénotypique. L'élément inséré permet le repérage par hybridation moléculaire avec une sonde lui correspondant.
*

EUCARYOTE
EUCARYOTE
Cellule dont le matériel génétique (entre autres) est compartimenté par un système membranaire. Le noyau représente le principal organite informationnel.
*

EXOGENOTE
EXOGENOTE
Elément informationnel ajouté au génome résident d'une cellule. A l'origine terme utilisé pour caractériser les éléments transmis par conjugaison chez les bactéries.
*

EXON
EXON
Dans un gène mosaïque, partie de l'information qui sera conservée dans l'ARN messager fonctionnel.
*

EXONUCLEASE
EXONUCLEASE
Enzyme capable d'hydrolyser une liaison phosphodiester à l'extrémité d'un acide nucléique : soit la première (5') soit, plus souvent la dernière (3') d'un polynucléotide. Son action peut conduire à une hydrolyse totale. Voir Nucléase
*

EXTRACHROMOSOMIQUE
EXTRACHROMOSOMAL
Elément génétique non supporté par le chromosome, mais possédant une origine de réplication. S'utilise le plus souvent pour les Procaryotes
*

F1 - F2 ...
F1 - F2 ...
Descendance en première génération (F1) ou deuxième génération (F2) issue de parents (P)
*

FACTEUR
FACTOR
Comme beaucoup de disciplines, la génétique a recruté un nombre considérable de facteurs. Leur point commun est de signaler que ce qu'ils définissent n'est pas clairement compris (à l'époque de la création du terme). Les facteurs héréditaire de Mendel ont laissé, malgré les progrès dans la connaissance des gènes, l'usage de "groupes factoriels" synonyme de groupes de liaison, le facteur F est maintenant un épisome bien connu, le facteur R un plasmide porteur de gènes de résistance à des antibiotiques ...
*

FECONDATION
FERTILIZATION
Caractérise la reproduction sexuée : réunion de deux gamètes haploïdes pour former une première cellule diploïde : le zygote. La caryogamie (fusion nucléaire) réunit deux génomes homologues dans un mê me compartim ent : le noyau.
*

FOOTPRINTING
Technique permettant de déterminer la séquence d'un fragment d'ADN sur lequel une protéine (de régulation par exemple) se fixe d'une façon spécifique. La méthode repose sur la dégradation de l'ADN par une nucléase sauf en des points protégés par le complexe ADN-protéine .
*

FUSION
MELTING
Terme parfois utilisé pour la dénaturation de l'ADN. Le POINT DE FUSION (Tm), représente la température de demi dénaturation pour une séquence d'ADN donnée, elle dépend notamment du rapport entre les paires de bases G-C (unies par trois liaisons hydrogène) et les paires, moins stables , A-T
*

FUSION (CELLULAIRE) FUSION SOMATIQUE
CELL FUSION SOMATIC HYBRIDIZATION
Technique permettant la mise en commun du contenu de deux cellules d'origine différente Une caryogamie peut en résulter.
*

GAMETE
GAMETE
Cellule haploãde capable de fusionner avec une autre pour former un zygote.
*

GENE
GENE
Séquence(s) d'ADN constituant une unité d'information (héréditaire) qui permet la réalisation d'un caractère phénotypique. C'est la notion et la définition qui ont le plus évolué, depuis le "facteur héréditaire" de Mendel.
*

GENOME
GENOME
Ensemble des gènes d'un organisme, ensemble des supports de l'information génétique. Cette notion ne préjuge pas de la qualité de l'information, celle ci est définie par le génotype. Le génome viral est contenu dans une molécule d'ADN simple ou double brin ou une molécule d'ARN. Le génome des cellules est exclusivement composé d'ADN double brin. Chez les Procaryotes, on distingue le génome chromosomique (une molécule d'ADN circulaire) et extrachromosomique (plasmides, épisomes). Chez les Eucaryotes le génome nucléaire est associé au génome mitochondrial et chloro plastique.
*

GENOTYPE
GENOTYPE
Ensemble de l'information génétique d'un virus, d'une cellule, d'un organisme, identifiable par l'analyse génétique.
*

GERMINALE (CELLULE)
GERM CELL
Cellule (d'un organisme diploïde) à l'origine de la production de gamètes issus de la méïose.
*

GROUPE DE LIAISON
LINKAGE GROUP
Ensemble de gènes dont les loci sont groupés sur un chromosome. Les bactéries ne comportent qu'un seul groupe de liaison chromosomique (un plasmide pouvant en constituer un autre). Chez les Eucaryotes, le nombre de groupes de liaison est égal au nombre haploïde de chromosomes (n) caract&eacu te;ristique de l'espèce
*

GUANINE
GUANINE
Base organique à noyau purique (purine) entrant dans la composition des nucléotides. GMP, GDP, GTP Guanosine mono, di triphosphorylée.
*

HAPLOIDE
HAPLOID
Cellule possédant un ensemble complet des éléments de l'information génétique caractéristiques de l'espèce, en un seul exemplaire. Cet état est caractéristique des Procaryotes et des gamètes (issus de la méiose) chez les Eucaryotes.
*

HAPLOTYPE
HAPLOTYPE
Equipement allélique d'un organisme haploïde (utilisé en génétique des population au sens de génotype des gamètes).
*

HEMIZYGOTE
HEMIZYGOUS
Cellule ou organisme diploïde ne possédant qu'un allèle à un locus donné (ou à une série de loci) pour cause d'absence de région homologue. Par exemple, certains loci de l'hétérochromosome X ne sont pas présents sur le Y. Dans les cas d'aneuploïde phénomène concerne tout un chromosome.
*

HEREDITE
HEREDITY
Transmission de l'information génétique d'une génération à une autre. "La génétique est la science de l'hérédité."
*

HERMAPHRODITE
HERMAPHRODITIC
Organisme capable de produire des gamètes mâles et femelles en même temps ou successivement. Voir Monoïque
*

HETEROCARYON
HETEROKARYON
Cellule bi ou multinuclée dont les noyaux sont d'origine génétique différente. Dans cette structure, les différents génomes restent séparés par les enveloppes nucléaires.
*

HETEROCHROMATINE
HETEROCHROMATIN
Régions de chromatine fortement compactée qui présentent des caractéristiques cytologiques particulières de colorabilité la distinguant de l'euchromatine beaucoup moins condensée. La distinction est également fonctionnelle car les gènes activement transcrits d'une cellule se localisent dans les régions euchromatiques.
*

HETERODUPLEX
HETERODUPLEX
Molécule d'acide nucléique dont la structure secondaire est réalisée par l'appariement de deux brins d'origine différente. Contraire : Homoduplex
*

HETEROSIS
HETEROSIS
Pour un caractère quantitatif, se dit lorsque la valeur moyenne pour ce caractère, chez un hybride, est supérieure à celle du plus élevé des parents.
*

HETEROTROPHE
HETEROTROPHIC
Cellule ou organisme qui ne peut assurer son métabolisme qu'à partir d'une source de carbone organique. Contraire : AUTOTROPHE Voir Prototrophe Auxotrophe
*

HETEROZYGOTE
HETEROZYGOUS
Cellule ou organisme (diploïde) possédant des formes allèliques différentes pour un ou plusieurs loci. Voir Homozygote
*

HISTONE
HISTONE
Protéine basique caractéristique de la chromatine eucaryotique. Il existe cinq familles d'histones identifiables par électrophorèse : H1, H2A, H2B, H3 et H4. Voir Nucléosome.
*

HOMEOTIQUE
HOMEOTIC
Gène(s) contrôlant l'avenir de groupes de cellules au cours du développement embryonnaire. Les mutations homéotiques conduisent au développement d'organes normalement développés à des positions aberrantes.
*

HOMODUPLEX
HOMODUPLEX
Structure secondaire réalisée par la réassociation de deux brins d'acide nucléique de mê me origine L'appariement est parfait. Contraire : Hétéroduplex
*

HOMOLOGUE
HOMOLOGOUS
Molécule, organite, organe ayant la mê me structure et (ou) fonction qu'un autre. L'identité n'est pas forcément parfaite : des chromosomes homologues comportent les mê mes loci mais pas nécessairement équipés des mê mes allèles, des séquences homologues ne sont pas parfaitement identiques sur une certaine longueur, po ur chaque ensemble.
*

HOMOZYGOTE
HOMOZYGOUS
Cellule ou organisme (diploïde) présentant les mê mes allèles au mê mes loci. Contraire : Hétérozygote.
*

HYBRIDATION
HYBRIDIZATION
Croisement entre individus de génotype différents. Les hybridations sont intra ou (exceptionnellement) inter- spécifiques. Les procédures et les conclusions que l'on peut en tirer sont appelées hybridisme.
*

HYBRIDATION MOLECULAIRE
ANEALING
Formation de polynucléotides double brin par appariement des bases entre deux séquences d'origines différentes mais présentant suffisamment d'homologie.
*

HYBRIDE
HYBRID
i - Individu résultant du croisement de deux parents de génotypes différents : soit de lignées pures différentes d'une mê me espèce, soit, rarement, d'espèces différentes. Dans ce cas, les hybrides sont généralement stériles.
ii - Molécule bicaténaire d'acide nucléique dont les brins complémentaires ont deux origines différentes. Voir Hétéroduplex
*

INDUCTION
INDUCTION
Mécanisme permettant de lever la répression de l'expression d'un gène. Se fait grâce un INDUCTEUR : molécule qui, le plus souvent, empê che l'action d'un répresseur.
*

INFORMATION GENETIQUE
GENETIC INFORMATION
Ensemble des instructions héréditaires qui contribuent à la réalisation du phénotype. Ces instructions portent directement sur le code protéique (gènes de structure) et sur le contrôle de leur expression (gènes de régulation, séquences de régulation).
*

INITIATION
INITIATION
Etape permettant le démarrage de la polymérisation d'une macromolécule biologique.
*

INOSINE
INOSINE
Base organique à noyau pyrimidique entrant dans la composition de certains nucléotides (présents dans les ARN de transfert par exemple).
*

INSERT
INSERT
Séquence d'ADN introduite dans un vecteur de clonage.
*

INSERTION
INSERTION
i - Mutation par adjonction d'un nucléotide au sein d'une séquence d'ADN.
ii - Introduction d'une séquence d'ADN à l'intérieur d'une autre, par recombinaison in vivo ou in vitro. Le terme d'INTEGRATION est parfois utilisé : intégration d'un génome viral dans le génome de la cellule hôte, intégration d'un épisome dans le chromosome bactérien. Voir Transposon
*

ELEMENT D'INSERTION
INSERTION ELEMENT
Segments d'ADN procaryotiques, de moins de 2 kpb, mobiles, capables de s'insérer en divers points du génome. Contrairement aux transposons, ils ne contiennent que les séquences nécessaires à leur transposition. Abréviation : IS
*

INTEGRATION
INTEGRATION
A l'origine, insertion d'un ADN viral dans le chromosome bactérien gr‰ce à une intégrase, par un mécanisme de recombinaison. Par extension, insertion stable de toute séquence d'ADN à l'intérieur d'un génome h&oci rc;te.
*

INTERACTION GENIQUE
GENE INTERACTION
Contribution de plusieurs gènes à l'expression d'un caractère phénotypique. Selon les formes alléliques présentes à chaque locus, le résultat phénotypique est variable. Ne pas confondre avec INTERACTIONS ALLELIQUES qui ne peuvent ê tre que dominance (et récessivité)
*

INTERFERENCE
INTERFERENCE
Chez les Eucaryotes, effet d'un événement de recombinaison (crossing over) sur la probabilité d'apparition d'un second événement à son voisinage. L'interférence peut ê tre négative (un crossing over diminue la probabilité d'un autre) ou positive.
*

INTERGENIQUE (REGION)
INTERGENIC DNA
Séquences d'ADN situées "en amont" (côté 5') ou "en aval" (côté 3') d'un cistron.
*

INTERPHASE
INTERPHASE
Phase séparant deux divisions cellulaires. Elle représente une phase de métabolisme actif et a été subdivisée en plusieurs périodes en prenant comme point de repère la synthèse de l'ADN (phase S) qui est précédée par une phase G1 (de la mitose (phase M) au début de S) et suivie de la phase G2 (de la fin de S à la phase M ).
*

INTROGRESSION
INTROGRESSION
Processus par lequel un gène ou un groupe de gène est transféré d'un génotype à un autre, parfois d'une espèce à une autre. Elle résulte d'une intégration naturelle contrairement à la transgénie.
*

INTRON
INTRON
Séquence d'un gène eucaryotique qui sera éliminée du produit de transcription primaire de ce gène dit "MOSAIQUE". Voir Exon
*

INVERSION
INVERSION
Remaniement chromosomique conduisant au retournement d'une séquence d'ADN plus ou moins longue.
*

ISOENZYMES
ISOENZYME
Protéines présentant, in vitro, des activités enzymatiques qualitativement identiques mais codées à des loci différents Synonyme : ISOZYME (à éviter) ; ne pas confondre avec alloenzyme.
*

ISOGENIQUE
ISOGENIC
Ensembles génétiques identiques (clones, lignées pures, souches, variétés...)
*

ISOSCHIZOMERE
ISOSCHIZOMER
Endonucléases de restriction reconnaissant la mê me séquence mais produite par des espèces bactériennes différente).
*

Kb
Kb
Abréviation de Kilobase : unité de mesure représentant 1000 nucléotides pour un acide nucléique simple brin Pour de l'ADN (ou autre molécule bicaténaire), on utilise "Kilo paires de bases" (kpb).
*

KINASE
KINASE
Enzyme capable d'ajouter un groupe phosphoryl à une molécule organique (protéine ou acide nucléique .
*

LETAL
LETHAL
Qui entraî ne la mort. Ce terme s'utilise surtout à propos de mutations. Dans les systèmes procaryotiques et viraux, il doit ê tre compris comme "qui empê che la reproduction". Une mutation létale peut ê tre conditionnelle, c'est à dire que la létalité ne se manifeste que dans un certain environnement, qui représente une condition restrictive, mais pas dans un autre = condition permissive. Remarque : dans le Larousse du xxème siècle, on ne trouve pas létal mais léthalité avec une étymologie latine : lethum (mort), dans un Larousse plus récent, on trouve létal, du latin letalis, qui entraî ne la mort, le h a disparu !
*

LIAISON
LINKAGE
Association de gènes sur un même chromosome. GROUPE DE LIAISON = GROUPE FACTORIEL : ensemble des loci associés car situés sur un mê me chromosome.
*

POLYNUCLEOTIDE LIGASE (ADN LIGASE)
DNA LIGASE
Enzyme permettant la jonction de deux chaî nes polynucléotidiques par une liaison 5'-3' phosphodiester.
*

LIGATION
LIGATION
Anglicisme, le terme français de ligature a du mal à s'implanter. Création d'une liaison phosphodiester entre les extrémités 3' et 5' de deux chaî nes polynucléotidiques Elle est réalisée par une ligase.
*

LIGNEE PURE
LINE
Population constituée d'individus homozygotes de mê me génotype. Se rapproche de la notion de clone mais le clone est dérivé d'un seul individu. Une lignée pure peut ê tre obtenue par autofécondations ou croisements consanguins répétés.
*

ADN LINEAIRE
LINEAR DNA
Molécule d'ADN présentant des extrémités libres : une 5'phosphorylée et une 3' OH. Par convention, on écrit les séquences de 5' à 3' (de gauche à droite). Voir Acide nucléique Circulaire
*

LOCUS
LOCUS
Point précis du chromosome occupé par un gène donné. La précision de la localisation dépend de la méthode de cartographie utilisée, rappelons que, chez les eucaryotes, un centiMorgan correspond à des centaines de Kilo paires de nucléotides. Pluriel LOCI
*

LYSOGENIE
LYSOGENY
Etat d'une cellule bactérienne ayant intégré un génome viral (sous forme de prophage) dans son chromosome, il est transmis comme un élément génétique propre (cloné).
*

LYTIQUE
LYTIC
Se dit d'un bactériophage dont la reproduction provoque la lyse, c'est à dire l'éclatement de la cellule hôte pour libérer les particules phagiques. Voir Virulent
*

MARQUAGE
LABELLING
Moyen de repérer des molécules biologiques gr‰ce à l'introduction de monomères "marqués", soit par remplacement d'un atome naturel par un isotope lourd ou radioactif, soit par toute modification qui le rendra repérable ultérieurement. Voir Sonde
*

MARQUEUR GENETIQUE
GENETIC MARKER
Tout élément permettant de différencier deux génotypes : il peut s'agir aussi bien d'un caractère phénotypique apparent que d'une séquence d'ADN à un locus donné en passant par des alloenzymes etc...
*

MATRICE
TEMPLATE
Molécule d'acide nucléique simple brin qui sert de modèle pour la synthèse d'un brin complémentaire lors de la réplication ou de la transcription.
*

MATURATION MOLECULAIRE
MATURATION
Processus permettant à certaines biomolécules nouvellement synthétisées d'acquérir leur forme fonctionnelle. De nombreux exemples sont rencontrés dans les ARN et les protéines.
*

MEIOSE
MEIOSIS
Mode de division qui fait passer une cellule de l'état diploïde (deux exemplaires d'information génétique) à des cellules haploïdes (un seul stock) : les gamètes. Au cours de cette division, les éléments constitutifs de chacun des stocks chromosomiques sont recombinés d'une façon aléatoire. Cette division est suivie d'une mitose qui fait passer le nombre de gamètes produits à quatre.
*

MESAPPARIEMENT
MISMATCH
Défaut d'appariement entre deux bases au sein d'une molécule d'acide nucléique bicaténaire. Ceci se produit lorsque tout autre couple que A et T ou G et C se trouve formé. Misappariement est également employé
*

METACENTRIQUE
METACENTRIC
Chromosome séparé en deux bras approximativement égaux par le centromère.
*

METAPHASE
METAPHASE
Phase de regroupement des chromosomes lors de la mitose (ou des paires de chromosomes homologues lors de la première division de la méiose), au centre de la cellule pour former une "plaque équatoriale".
*

MITOSE
MITOSIS
Mode de division de la cellule eucaryotique qui permet la formation de deux cellules de génotypes identiques à partir d'une. La mitose est la phase la plus remarquable du cycle cellulaire, elle est subdivisée en quatre étapes : prophase, métaphase, anaphase, télophase.
Une succession de mitoses génère un clone.
*

MONOCATENAIRE
SINGLE STRANDED
Polynucléotide simple brin. Voir Bicaténaire
*

MONOGENIQUE
MONOGENIC
Caractère résultant de l'expression d'un seul gène. En fait, une mutation affectant un seul gène provoque l'apparition d'un caractère nouveau. Voir Polygénique
*

MONOHYBRIDISME
MONOHYBRIDISM
Se dit de l'étude de la transmission d'un seul caractère présentant deux formes alleledifféliques diférentes. Associer : Dihybridisme Trihybridisme ... Polyhybridisme
*

MONOIQUE
MONOECIOUS
Plante produisant, chez un mê me individu, des gamètes mâles et femelles. La fleur peut ê tre hermaphrodite, ou bien, un mê me individu peut porter des fleurs m‰les séparées des fleurs femelles. Voir Dioïque
*

GENE MOSAIQUE
SPLIT GENE
Se dit d'un gène comportant des séquences transcrites qui ne seront pas conservées (Introns) dans l'ARN messager cytoplasmique fonctionnel, interrompant les séquences codantes (Exons).
*

FAMILLE MULTIGENIQUE
MULTIGENIC FAMILY
Chez les Eucaryotes, ensemble de gènes, de séquences très voisines dérivant probablement d'une séquence ancestrale commune. Plusieurs membres de cette famille de gènes peuvent avoir des produits d'expression fonctionnels, d'autres non. Voir Pseudogènes
*

MUTAGENESE
MUTAGENESIS
Ensemble de technologies permettant d'accroî tre la fréquence des mutations. Dans certains cas, faisant appel au génie génétique, elles permettent de diriger une mutation c'est à dire de modifier une paire précise de nucléotides ou bien de déléter (ou insérer) des séquences spécifiques en des points donnés d'un d'un gène. Les AGENTS MUTAGÈNES PHYSIQUES (rayonnements) ou chimiques, ne font qu'augmenter la fréquence des mutations, les technologies de l'ADN recombinant permettent de les diriger.
*

MUTATION
MUTATION
Toute modification du génotype par altération de la séquence d'un fragment d'ADN allant de la modification d'une seule paire de nucléotides au réarangement ou à la perte d'un morceau de chromosome détectable à l'observation cytologique. Si elle n'est pas létale, elle est héréditaire. Les effets des mutations sont variables et leurs qualifications pourrait constituer un lexique !
*

n
n
Symbole désignant le nombre haploïde de chromosomes dans une cellule eucaryotique, les cellules somatiques diploïdes possédant ainsi 2n chromosomes. Le nombre n est caractéristique de l'espèce.
*

MUTATION NON SENS
NONSENSE MUTATION
Mutation qui entraî ne l'apparition, dans un cadre de lecture, d'un triplet de signal d'arrê t de la traduction appelé TRIPLET NON SENS. Voir Codon
*

GENOME NUCLEAIRE
NUCLEAR GENOME
Caractérise le génome contenu dans le noyau des Eucaryotes, par opposition aux génomes d'organites cytoplasmiques (mitochondries et chloroplastes). Pour les Procaryotes, on utilise "GENOME CHROMOSOMIQUE" pour indiquer le génome principal.
*

NOYAU
NUCLEUS
Compartiment de la cellule eucaryotique contenant l'information génétique. Cet organite essentiel distingue les eucaryotes des procaryotes.
*

NUCLEASE
NUCLEASE
Enzyme (phosphodiestérase) spécialisée dans la dégradation des acides nucléiques par hydrolyse des liaisons phosphodiester entre les nucléotides constitutifs du polymère. Les ribonucléases dégradent spécifiquement l' ARN et les désoxyribonucléases sont spécifiques de l' ADN. Voir endonucléase, exonucléase
*

NUCLEOLE
NUCLEOLUS
Organite nucléaire résultant de la transcription des cistrons ribosomiques et de l'accumulation de l'ARN produit associé à des protéines. Voir Organisateur nucléolaire
*

NUCLEOSOME
NUCLEOSOME
Sous unité structurale élémentaire de la chromatine constitué par un enroulement de la double hélice d'ADN (1,8 tours soit 146 pb) autour d'un noyau protéique constitué de 8 molécules d'histones (2 x H2A, 2 x H2B, 2 x H3 et 2 x H4).
*

NUCLEOTIDE
NUCLEOTIDE
Monomère constitutif des acides nucléiques composés d'une molécule de sucre à 5 carbone, d'une base organique (cet ensemble forme un NUCLEOSIDE) et d'un, deux ou trois acides phosphoriques. Les nucléotides sont au nombre de quatre pour chaque acide nucléique et diffèrent par leur base organique Adénine, Cytosine, Guanine et Thymine pour l'ADN (le sucre étant un DESOXYRIBOSE) et Adénine, Cytosine, Guanine et Uracile pour l'ARN (associées à un RIBOSE).
*

OCRE
OCHRE
Mutation ayant pour effet l'arrêt prématuré de la traduction d'un ARN messager par l'apparition du triplet UAA qui est l'un des trois signaux de terminaison de la synthèse d'une protéine. Nom parfois donné à ce triplet. Voir Ambre Opale
*

OLIGOGENIQUE
OLIGOGENIC
Caractère résultant de l'expression d'un nombre restreint de gènes. Voir Monogénique Polygénique
*

ONCOGENE
ONCOGENE
Gène qui, à l'origine, sous forme de PROTO-ONCOGENE intervient d'une façon plus ou moins directe dans le contrôle de la prolifération cellulaire. Le dysfonctionnement de ces gènes entraî ne un phénotype tumoral.
c-ONC : oncogènes d'origine cellulaire dérivant de proto-oncogènes modifiés
v-ONC : séquences d'oncogènes présentes dans des virus par transduction. *

OPALE
OPAL
Mutation ayant pour effet l'arrê t prématuré de la traduction d'un ARN messager par l'apparition du triplet UGA qui est l'un des trois signaux de terminaison de la synthèse d'une protéine. Nom parfois donné à ce triplet. Voir Ambre, Ocre
*

OPERATEUR
OPERATOR
Séquence d'ADN, proche du promoteur, reconnue par une protéine de régulation (répresseur par exemple). Voir Opéron
*

OPERON
OPERON
Unité de fonction procaryotique comprenant : un opérateur (séquence permettant la régulation de la transcription), un promoteur (séquence permettant l'initiation correcte de l'ARN polymérase) et une unité de transcription correspondant é un ou plusieurs cistrons codant pour des protéines (gènes de structure).
*

ORGANISATEUR NUCLEOLAIRE
NUCLEOLAR ORGANIZER
Chez les eucaryotes, locus ou loci où se trouvent concentrés (car répétés bout à bout, "en tandem") des cistrons dont la transcription produit le précurseur des principaux ARN ribosomiques. La transcription de ces loci et l'association des ARN produits à des protéines est visible, à l'interphase, sous forme d'un organite : le nucléole
*

ORIGINE (DE REPLICATION)
REPLICATION ORIGIN
Séquence d'ADN permettant l'initiation de la réplication. *

PALINDROME (SEQUENCE PALINDROMIQUE)
PALINDROMIC SEQUENCE

Séquence d'ADN pouvant se lire dans les deux sens c'est à dire qui est la mê me sur chacun des brins (en se souvenant que les deux chaî nes sont antiparallèles). Par extension, toutes séquences conduisant à une structure secondaire, à partir d'une molécule monocaténaire, par repliement et appariement d'un nombre suffisant de bases
*

PARENT
PARENT
Organisme,individu, cellule, à l'origine d'une descendance. Chez les procaryotes, la descendance est uniparentale alors que chez les eucaryotes elle est, le plus souvent, biparentale. Voir F1 *

PARTHENOGENESE
PARTHENOGENESIS
Mode de reproduction uniparental par lequel seul le gamète femelle participe au génotype du descendant.
*

pb
bp
Unité de mesure de l'ADN en paires de bases. kpb : kilo paires de bases = 1000 pb
*

PCR
PCR
"Polymerase Chain Reaction", plus utilisé que "réaction par polymérisation en chaî ne". Technique permettant d'amplifier, in vitro, un segment d'ADN de séquence déterminée, grâce à l'adn polymerase. La polymérisation s'effectue à partir d'amorces spécifiques des extrémités de la séquence à étudier.
*

PEDIGREE
PEDEGREE
Représentation arborescente du phénotype des membres d'une famille (arbre généalogique). L'étude de ces pedigrees peut seule permettre l'analyse génétique lorsque des croisements expérimentaux sont irréalisables.
*

CONDITION PERMISSIVE
PERMISSIVE CONDITION
Condition liée à l'environnement pour laquelle une mutation (souvent létale) ne se manifeste pas. CONDITION NON PERMISSIVE ou condition RESTRICTIVE : condition dans laquelle l'effet de la mutation est perceptible.
*

BACTERIOPHAGE
BACTERIOPHAGE
Abréviation : PHAGE. Virus capable de se reproduire uniquement en utilisant le métabolisme d'une bactérie. Un phage lytique ou virulent se reproduit selon un cycle conduisant à la lyse de la bactérie, un phage tempéré peut s'intégrer dans le chromosome de la bactérie hôte sous forme de prophage et n'entame un cycle lytique que sous certaines conditions. *

PHASE S
S PHASE
Période de l'interphase du cycle cellulaire durant laquelle la duplication de l'ADN est assurée par synthèse semi conservative. Voir Mitose
*

PHENOTYPE
PHENOTYPE
Ensemble de caractères résultant de l'expression de l'information génotypique. Une protéine est l'expression phénotypique primaire d'un gène.
*

PLASMIDE
PLASMID
Molécule d'ADN circulaire, extrachromosomique, possédant une origine de réplication et des informations génétiques. Fréquents chez les bactéries, ils sont à l'origine de puissants vecteurs de clonage.
*

PLEIOTROPIE
PLEIOTROPY
Conséquences multiples de l'expression d'un seul gène. Elle se révèle par la modification de plusieurs caractères phénotypiques à la fois à la suite d'une mutation.
*

PLOIDIE
PLOIDY
S'applique au nombre n, caractéristique de l'espèce, de lots haploïdes de chromosomes dans une cellule eucaryotique. Voir : Haploïde Diploïde Polyploïde Aneuploïde
*

POLY A
POLY A
Séquence d'ARN constituée de l'enchaî nement monotone d'adénosines monophosphates, caractéristique de l'extrémité 3' de la plupart des messagers eucaryotiques. *

POLYCISTRONIQUE
POLYCISTRONIC
Caractéristique de nombreux ARN messagers procaryotiques, transcrits à partir de plusieurs unités de fonctions (cistrons) contigŸes et sous la dépendance d'un mê me système de contrôle. Voir Opéron *

POLYGENIQUE
POLYGENIC
Caractère sous la dépendance de l'expression de plusieurs gènes. Voir : Monogénique Oligogénique *

POLYMERASE
POLYMERASE
Enzyme de synthèse de macromolécules séquencées : ADN polymérase, ARN polymérase. *

POLYMORPHISME GENETIQUE
POLYMORPHISM
Hétérogénéité allélique au sein d'une population. Elle peut se détecter au niveau du caractère phénotypique , au niveau chromosomique ou moléculaire : le polymorphisme de taille des fragments de restriction (RFLP) reflète directement des variations de séquence de segments précis d'ADN. *

POLYPLOIDE
POLYPLOID
Cellule ou organisme qui possède plus de deux exemplaires du génome haploïde. Un Tétraploïde présente quatre jeux de chromosomes, un octoploïde huit etc ... *

POLYTENE
POLYTENIC
Chromosome géant résultant de la duplication, à plusieurs reprises, de chromosomes homologues appariés, sans séparation ni des chromosomes ni des chromatides. A l'interphase, ces structures restent visibles ce qui permet une étude cytologique très fine. Voir Carte
*

PREMESSAGER (ARN)
PREMESSENGER RNA
Produit primaire d'une unité de transcription eucaryotique, qui doit subir une maturation avant de fournir un messager fonctionnel. Voir Epissage
*

PRIMASE (ADN)
DNA PRIMASE
ARN polymérase capable de réaliser une amorce oligo-nucléotidique utilisable par l'ADN polymérase. Voir Réplication
*

PROCARYOTE
PROKARYOTE
Organisme cellulaire dont le matériel génétique n'est pas ségrégé dans un compartiment séparé du cytoplasmeet dans lequel en règle générale, les fonctions ne sont pas compartimentées. Voir Eucaryote
*

PROMOTEUR
PROMOTER
Séquence d'ADN sur laquelle se fixe l'ARN polymérase au moment de l'initiation de la transcription. Elle est indispensable pour l'initiation au bon nucléotide et au choix du brin transcrit.
*

PROPHAGE
PROPHAGE
Forme intégrée au chromosome bactérien d'un bactériophage tempéré.
*

PROPHASE
PROPHASE
Phase de transition marquant la sortie de l'interphase et le début de la division cellulaire. Elle se caractérise par la condensation de la chromatine qui conduit aux chromosomes. La prophase de la méiose est complexe et inclut l'appariement des chromosomes homologues et les recombinaisons qui en résultent Voir Cycle, Mitose Méiose
*

PROTEINE
PROTEIN
Macromolécule biologique formée d'acides aminés dont la séquence est imposée par celle de l'unité de transcription correspondante. Voir Code génétique.
*

PROTOTROPHE
PROTOTROPHIC
Organisme capable de croî tre sur un milieu très simple mais contenant une source de carbone organique, défini comme un milieu minimal, caractéristique de l'espèce. Il possède toute l'information nécessaire pour la synthèse de l'ensemble des constituants capables d'assurer son métabolisme et sa reproduction. Voir Autotrophe Auxotrophe Hétérotrophe
*

PSEUDOGENE
PSEUDOGENE
Gène résultant de la copie d'un gène de structure. Cette copie devient non fonctionnelle au cours de l'évolution en raison de mutations.
*

PURINE (Pu)
PURINE
Base organique à noyau purique entrant dans la composition des acides nucléiques. Voir Nucléotide
*

PYRIMIDINE
PYRIMIDINE
Base organique à noyau pyrimidique entrant dans la composition des acides nucléiques. Voir Nucléotide
*

QTL
QTL
Sigle pour "Quantitative Trait Locus". Locus dont l'unité de fonction contribue, pour une part plus ou moins importante, à l'élaboration d'un caractère quantitatif. Plusieurs loci intervenant dans la réalisation d'un même caractère sont souvent groupés dans une même région chromosomique.
*

RACE
BREED
Subdivision de l'espèce (les croisements inter-raciaux sont fertiles). Ensemble d'individus ayant des caractères génotypiques et phénotypiques communs les distinguant d'une autre race. Utilisé de préférence à variété pour les animaux.
*

RAPD
RAPD
Acronyme pour "Random Amplified Polymorphic DNA". Méthode permettant d'amplifier des séquences quelconques d'un génome par PCR en utilisant des amorces dont la séquences est définie de façon aléatoire.
*

RECESSIF
RECESSIVE
Allèle ne s'exprimant pas, ou dont l'expression est masquée, dans une cellule hétérozygote.
*

RECOMBINAISON (GENETIQUE)
RECOMBINATION
Tout processus permettant d'obtenir un assemblage nouveau d'informations génétiques à partir de d'ensembles différents. La répartition aléatoire des chromosomes homologues dans les cellules filles lors de la première division méiotique est une recombinaison (interchromosomique). Le crossing-over provoque une recombinaison (intrachromosomique). La ligation, in vitro, de molécules d'ADN de deux origines différentes est une recombinaison, l'intégration d'un prophage également etc... On distingue différents types de recombinaison selon l'homologie des loci, la longueur des séquences impliquées ...
*

REDUCTION (CHROMOSOMIQUE)
REDUCTION
Réduction, par un facteur deux, du nombre de chromosomes d'une cellule au cours de la méiose. Le résultat est la production de cellules à n chromosomes : les gamètes.
*

GENE DE REGULATION
REGULATORY GENE
Gène dont le produit (PROTEINE DE REGULATION) module l'expression d'un autre gène par sa fixation sélective sur un site de régulation ou par interaction protéine-protéine.
*

RENATURATION
RENATURATION
S'applique le plus souvent à la molécule d'ADN. La séparation des deux brins constitue une dénaturation réversible. La renaturation est le rétablissement spontané des liaisons hydrogène entre les bases complémentaires des deux brins.
*

REPARATION (DE L'ADN)
DNA REPAIR
Reconstitution d'une molécule d'ADN intacte lorsque celle-ci a subi une lésion ou une erreur de réplication. Les causes de lésion sont multiples (radiations, agents chimiques...), les mécanismes enzymatiques de réparation sont également très divers.
*

ADN REPETITIF - SEQUENCE REPETITIVE
REPETITIOUS DNA
Séquences d'ADN identiques, répétées, telles quelles (bout é bout, "en tandem") ou en position inverse, un nombre parfois très important de fois dans un génome eucaryotique. Il peut s'agir de familles de séquences repérables par une même sonde mais pas forcément rigoureusement identiques entre elles. < BR> *

REPLICATION
REPLICATION
Mécanisme de synthèse de l'ADN permettant de transmettre l'information génétique d'une cellule ou d'un organisme é sa descendance. Ce mécanisme repose sur la complémentarité des bases chaque molécule "fille" d'ADN est constituée d'un brin ancien qui sert de matrice à un brin

néosynthétisé. Ceci conduit à la duplication des molécules d'ADN de tout le génome.
*

REPLICON
REPLICON
Ensemble génétique capable d'étre répliqué car possédant une séquence reconnue par les facteurs d'initiation de l'ADN polymérase : l'ORIGINE DE REPLICATION. Le chromosome bactérien est constitué d'un seul réplicon, un plasmide est un réplicon, les chromosomes eucaryotiques sont cons titués de plusieurs réplicons adjacents.
*

REPRESSEUR
REPRESSOR
Protéine de régulation capable de reconnaítre la séquence opératrice d'un opéron bactérien et de s'y lier. Elle exerce ainsi un contrôle négatif sur la transcription des gènes de structure appartenant à cet opéron. Voir Activateur Site
*

RESTRICTION
RESTRICTION
Mécanisme par lequel une bactérie restreint la capacité de reproduction d'un bactériophage en fragmentant la molécule d'ADN de celui-ci. Il fait appel à des nucléases très spécifiques (qui reconnaissent des sites précis), appelées endonucléases de restriction et parfois enzymes de restriction.
*

RETROTRANSPOSON
RETROTRANSPOSON
Séquences d'ADN qui peuvent étre transposées d'un site à un autre. La mobilité implique une transcription en ARN puis une transcription inverse pour synthétiser l'ADN correspondant. Voir Transposon
*

RETROVIRUS
RETROVIRUS
Famille de virus eucaryotiques dont le génome est une molécule d'ARN et dont le cycle de reproduction fait intervenir un ADN bicaténaire synthétisé par transcription réverse. Ces molécules d'ADN double brin (provirus) sont capables de s'intégrer dans le génome de la cell ule hôte.
*

REVERSION
REVERSION
Mutation qui rétablit une séquence sauvage à partir d'une séquence mutée. La cellule (et le clone) résultante est un REVERTANT. Ne pas confondre avec la suppression de l'effet d'une mutation qui peut avoir bien d'autres causes.
*

RFLP
RFLP
Acronyme de "Restriction Fragment Length Polymorphism". Le polymorphisme est dû à la variation des sites de restriction et par conséquence à la taille des fragments obtenus après action d'endonucléases de restriction.
*

RIBONUCLEASE
RIBONUCLEASE
Enzyme capable d'hydrolyser les liaisons phosphodiester unissant les nucléotides d'une molécule d'ARN. Voir Nucléase.
*

RIBOSOME
RIBOSOME
Organite cytoplasmique absolument nécessaire à la traduction des ARN messagers en protéines.
*

RIBOZYME
RIBOZYME
Molécule d'ARN possédant une activité enzymatique (souvent de ribonucléase spécifique intervenant dans la maturation des produits primaires de la transcription.
*

SAUVAGE (TYPE)
WILD TYPE
Qui correspond à l'allèle majoritaire, dans une population, pour un locus donné. L'ensemble de tels loci constitue le génotype (et se reflète dans le phénotype) habituel d'une espèce, d'une lignée, d'une souche etc... Sur le plan évolutif, le génotype sauvage correspond à la meilleure adaptation à un milieu donné.
*

SEGREGATION
SEGREGATION
Séparation de chromosomes homologues (avec leurs équipements alléliques respectifs, recombinés ou non) à la méiose.
*

SELECTION
SELECTION
Augmentation de la fréquence d'un génotype donné dans une population, en raison de son adaptation au milieu naturel ou au milieu créé par l'homme.
*

SEQUENCAGE
SEQUENCING
Détermination de la séquence d'un polymère biologique (ADN, ARN ou protéine)
*

SEQUENCE
SEQUENCE
Ordre de succession des monomères dans un polymère qui en comporte plusieurs de nature différente. L'orientation de la séquence est définie par la synthèse du polymère : de 5' en 3' pour les acides nucléiques, de l'acide aminé NH2 terminal à COOH terminal pour les protéines. Le rôle de nombreuses séquences consensus

d'ADN ou d'ARN a été découvert et on leur a attribué un nom particulier, quelques exemples sont donnés ci-dessous.

SEQUENCE CAAT
CAAT BOX
Séquence située dans la région amont (environ à -75 paires de bases du site d' initiation de la transcription) d'un promoteur eucaryotique, qui favorise l'initiation de la transcription par l'ARN polymérase. La séquence consensus est GGPyCAATCT
SEQUENCE DE GOLDBERG-HOGNESS
GOLDBERG-HOGNESS BOX
Equivalent eucaryotique de la sequence TATA des procaryotes. Elle fait partie du promoteur et est indispensable à une initiation correcte de la transcription . (séquence TATA s'emploie également pour les eucaryotes).
SEQUENCE DE PRIBNOW
PRIBNOW BOX
Synonyme de séquence TATA chez les procaryotes. La séquence consensus est : 5' TATAATG 3' Synonyme de séquence -10
SEQUENCE MOINS 35
MINUS 35 SEQUENCE
Séquence située environ 35 paires de bases en amont du site d'initiation de la transcription chez les procaryotes. Elle permet la reconnaissance du promoteur par l'ARN polymerase. La séquence consensus est 5'TTGACA 3'
SEQUENCE SHINE-DALGARNO
SHINE-DALGARNO SEQUENCE
Séquence particulière, à l'extrémité 5' (environ 4 à 15 bases en amont du codon d'initiation de la traduction) d'un ARN messager, complémentaire d'une séquence 3' de l'ARN de la petite sous unité du ribosome, qui permet la formation du complexe ARN messager - petite sous unité ribosomique. Séquence consensus : AAGGAGGU
SEQUENCE TATA
TATA BOX
Séquence du promoteur, souvent (mais pas toujours) indispensable à l'initiation correcte de la transcription. Chez les procaryotes, séquence de Pribnow, elle est située à environ 10 paires de nucléotides en amont du site d'initiation (d'où le nom aussi donné de séquence -10) , chez les eucaryotes, séquence de Goldberg-Hogness, à environ 30 paires de nucléotides en amont.
*

 

SEXE
SEX
Ce terme devrait ê tre réservé aux organismes diploïdes dont la reproduction (sexuée) implique la fusion de deux gamètes compatibles produits par des organes de sexe différent (mâle et femelle) ou de signe différent (+ et -...).
*

FACTEUR SIGMA
SIGMA FACTOR
Protéine se liant spécifiquement à l'ARN polymérase procaryotique, qui permet la reconnaissance de promoteurs définis. Elle se détache du complexe après l'initiation de la transcription.
*

PEPTIDE SIGNAL
SIGNAL PEPTIDE
Séquence d'acides aminés en extrémité NH2 d'une protéine qui détermine son passage à travers un système membranaire. Elle sera excisée lorsque la protéine aura atteint son compartiment fonctionnel. Voir Maturation
*

SITE
SITE
Séquence d'un polymère qui présente des propriétés particulières. Le site actif d'une protéine enzymatique conditionne sa fonction. Pour l'ADN, il s'agit souvent de séquences précises reconnues par une protéine. L'opérateur bactérien est le site de reconnaissance du répresseur, certaines séquences de 4 ou 6 paires de bases, sont des sites de reconnaissance pour des endonucléases de restriction l'origine de réplication est un site reconnu par des facteurs d'initiation de la réplication etc...
*

SOMATIQUE
SOMATIC
Toute cellule d'un organisme qui n'appartient pas à une lignée germinale et ne se divisera jamais par méïose.
*

SONDE NUCLEIQUE
PROBE
Molécule d'acide nucléique, monocaténaire, marquée (par un atome radioactif par exemple) utilisée pour rechercher une séquence homologue, dans un mélange de séquences d'ADN ou d'ARN, par hybridation.
*

SOUCHE
STRAIN
Ensemble d'individus de mê me génotype. Peut correspondre à un clone. Les termes de SOUCHE PURE ou LIGNÉE PURE doivent ê tre réservé aux organismes diploïdes : ensemble d'individus homozygotes obtenu par croisements consanguins ou par autofécondation.
*

SPORE
SPORE
Cellule reproductrice (chez les végétaux), issue de la méiose, ou de mitose si elle est produite par l'organisme dans sa phase haploïde.
Forme de résistance (enkystée) d'une cellule procaryotique.
*

GENE DE STRUCTURE
STRUCTURAL GENE
Gène codant pour une protéine impliquée dans le métabolisme ou la structure de la cellule.
*

SUPPRESSION
SUPPRESSION
Disparition de l'effet phénotypique d'une mutation. Elle peut avoir plusieurs origines : rétablissement d'un cadre de lecture erroné par une autre mutation dans le mê me gène (suppression intragénique), reconnaissance d'un triplet d'arrê t de la traduction par un ARN de transfert dont l'anticodon est lui mê me erroné (suppression intergénique) , adoption d'une voie métabolique de sauvetage (suppression physiologique) etc...
*

SYNONYME (CODON)
SAMESENS
Codon spécifiant le mê me acide aminé qu'un autre. Si une mutation conduit à l'apparition d'un codon synonyme, son effet ne sera pas perceptible.
*

THYMINE
THYMINE
Base organique à noyau pyrimidique (pyrimidine) entrant dans la composition des nucléotides. TMP, TDP, TTP : Thymidine mono, di, triphosphorylée.
*

TELOCENTRIQUE
TELOCENTRIC
Chromosome dont le centromère est situé à une extrémité.
*

TELOMERE
TELOMERE
Extrémité des chromosomes eucaryotiques contenant des séquences répétées, qui permettent de stabiliser ces extrémités et d'assurer leur réplication, grâce à une TELOMERASE, selon un mécanisme qui évite le raccourcissement du chromosome à chaque cycle.
*

TELOPHASE
TELOPHASE
Phase terminale de la division cellulaire (eucaryotique) qui marque le passage en interphase des cellules filles. Voir Cycle
*

TEMPERE
TEMPERATE
Bactériophage capable d'entraî ner un état lysogène de la bactérie hôte (par intégration du prophage dans le chromosome bactérien). Il ne peut provoquer une réponse lytique qu 'après une induction.
*

TERMINAISON
TERMINATION
Mécanisme permettant d'assurer l'arrê t correct de la synthèse d'un polymère biologique. Voir Initiation Elongation
*

CROISEMENT TEST
TESTCROSS
Croisement d'un organisme diploïde de génotype inconnu avec un organisme présentant un phénotype récessif pour le ou les caractères dont le génotype doit ê tre déterminé (et permettant d'évaluer leur degré de liaison).
*

TETRADE
TETRAD
i - Groupe de cellules issues de la méiose d'une mê me cellule mère (en principe au nombre de quatre). ii - Lorsque les chromosomes homologues sont appariés à la méiose, chaque ensemble de chromatides (soeurs et non soeurs) représente une tétrade.
*

TOPOISOMERASE
TOPOISOMERASE
Enzyme capable de modifier la topologie de l'ADN. La molécule d'ADN, en raison de sa structure en double hélice, subit des contraintes provoquées par des événement tels que la réplication ou la transcription (qui impliquent des dénaturations locales), les topoisomérases permettent l'ajustement topologique.
*

TOTIPOTENCE
TOTIPOTENCY
Se dit d'une cellule ayant conservé toutes ses potentialités génétiques. Théoriquement, toutes les cellules sont totipotentes, dans les faits, peu de cellules peuvent l'exprimer. L'exemple le plus démonstratif est fourni par l'embryogenèse somatique chez certains végétaux : une cellule différenciée peut régénérer la plante entière en reprenant tous les stades du développement embryonnaire. *

TRADUCTION
TRANSLATION
Processus permettant la synthèse d'une protéine codée par un gène, à partir de l'ARN messager. Le code pour chaque acide aminé successif est une combinaison de trois nucléotides (triplet ou codon) qui sont déchiffrés les uns après les autres au niveau des ribosomes. Voir Cadre de lecture Transcription
*

TRANSCRIPTASE INVERSE
REVERSE TRANSCRIPTASE
Enzyme, d'origine virale, capable d'assurer la synthèse d'une molécule d'ADN à partir d'une molécule d'ARN matricielle. Voir ADNc
*

TRANSCRIPTION
TRANSCRIPTION
Processus permettant la synthèse d'une molécule d'ARN à partir d'une matrice d'ADN (et donc conforme à une information contenue dans une séquence précise d'ADN) par un mécanisme reposant sur la complémentarité des bases.
*

TRANSDUCTION
TRANSDUCTION
Mécanisme d'introduction, dans une bactérie, d'un fragment d'ADN (EXOGENOTE) provenant d'une autre cellule , par l'intermédiaire d'un bactériophage.
*

TRANSFECTION
TRANSFECTION
Transfert d'ADN exogène dans une cellule par un moyen le plus souvent artificiel (perméabilisation chimique, électroporation, microinjection...)
*

TRANSFERASE TERMINALE
TERMINAL TRANSFERASE
Enzyme capable d'ajouter des désoxyribonucléotides à une chaî ne déjê amorcée, sans avoir besoin de matrice.
*

TRANSFORMATION GENETIQUE
GENETIC TRANSFORMATION
Modification, naturelle ou artificielle, du patrimoine génétique d'une cellule ou d'un organisme par transfert unidirectionnel d'ADN suivi de stabilisation, soit par autoreproduction de l'élément exogène, soit par recombinaison et intégration. Voir Conjugaison Transduction
*

Transfection *

TRANSGENIQUE
TRANSGENIC
Cellule ou organisme dont toutes les cellules contiennent un gène étranger (TRANSGENE), cette nouvelle information fait partie du patrimoine héréditaire.
*

TRANSITION
TRANSITION
Mutation ponctuelle par remplacement d'une base (purique ou pyrimidique) par une autre de mê me nature (purine remplacée par une purine ou pyrimidine par une pyrimidine) Voir Tansversion
*

TRANSLOCATION
TRANSLOCATION
Remaniement de la carte génétique par déplacement d'un fragment d'ADN. L'ampleur de la modification peut aller jusqu'ê une modification visible du caryotype.
*

TRANSPOSON
TRANSPOSON
Elément génétique capable de changer de localisation dans un génome. La transposition se fait gràce à des séquences répétées situées aux extrémités de l'élément mobile et à un système enzymatique capable d'assurer l' excision - insertion. La transposition peut se faire à l'intérieur d'un réplicon ou d'un réplicon à un autre. Chez les Procaryotes, les SEQUENCES D'INSERTION ne contiennent que l'information nécessaire à leur transposition, les "transposons" contiennent d'autres gènes (résistance aux antibiotiques par exemple). Chez les Eucaryotes, on préfère le terme d'ELEMENT GÉNÉTIQUE TRANSPOSABLE *

TRANSVERSION
TRANSVERSION
Mutation ponctuelle par remplacement d'une base (purique ou pyrimidique) par une autre de type différent (remplacement d'une purine par une pyrimidine et inversement) Voir Transition
*

TRIPLET
TRIPLET
Ensemble de trois nucléotides dont la combinaison des bases code pour un acide aminé ou représente un signal d'arrê t de la traduction. Voir Codon
*

URACILE
URACILE
Base organique à noyau pyrimidique entrant dans la composition des nucléotides. UMP, UDP, UTP Uridine mono, di, triphosphorylée.
*

UNITE DE TRANSCRIPTION
UNIT OF TRANSCRIPTION
Portion d'ADN comprise entre le site d'initiation de la transcription et un site de terminaison. L'ensemble est transcrit par une ARN polymérase pour former un produit de transcription primaire. Celui-ci sera utilisé tel quel ou devra subir une maturation avant d'être fonctionnel.
*

UV (ULTRA VIOLET)
UV
Gamme de radiations absorbées par les acides nucléiques (avec un maximum d'absorption pour une longueur d'onde de 260nm) susceptible de provoquer des lésions dans l'ADN. Ils représentent des agents mutagènes.
*

VARIANT
VARIANT
Individu qui présente une ou des caractéristiques différente(s) de celle de la majorité du groupe génétique auquel il appartient. Synonyme de mutant dans le cas ou la variation est héréditaire.
*

VARIETE
VARIETY
Subdivision d'une espèce (les individus de variétés différentes sont interféconds). Ensemble d'individus présentant des caractéristiques génotypiques (et phénotypiques) les rapprochant. Au contraire d'une lignée pure, les individus d'une variété peuvent ê tre hétérozygote. Utilisé de préférence à race pour les végétaux.
*

VECTEUR
VECTOR
Véhicule biologique capable de transporter un segment d'ADN exogène dans une cellule "hôte" et de s'y répliquer. Il existe de nombreux vecteurs construits in vitro à partir de plasmides, de bactériophages ou autres réplicons recombinés, adaptés à la nature et &a grave; la fonction de l'ADN à étudier
*

VIRULENT
VIRULENT
Bactériophage provoquant une REPONSE LYTIQUE (lyse de la bactérie hôte et libération de la descendance phagique) Voir Tempéré

*

VIRUS
VIRUS
Nucléo-protéine plus ou moins complexe capable de se reproduire dans un système biologique cellulaire.
*

CHROMOSOME X
X CHROMOSOME
Chromosome intervenant dans le déterminisme du sexe, chez les organismes supérieurs, avec le CHROMOSOME Y. Ces deux chromosomes ne sont que partiellement homologues, certains loci les distinguent. Chez l'homme, le sexe HOMOGAMETIQUE (XX) est femelle et le sexe HETEROGAMETIQUE (XY) est m‰le.
*

ZYGOTE
ZYGOTE
Cellule (diploïde) résultant de la réunion de deux gamètes haploides. NB. Gamète haploide n'est pas tout à fait un pléonasme en ce sens que beaucoup d'organismes (végétaux notamment) sont polyploides, leurs gamètes le sont également et le taux de poidie du zygote en dépend.
*

ZYGOTENE
ZYGOTENE
Stade fondamental de la prophase méiotique car c'est le stade d'appariement des chromosomes homologues.
*

 

b0.jpg (858 octets) b3.gif (232 octets)